Urbex, historique et patrimoine

(Patrimoine) L’ancienne piste de ski de la Sarra (Fourvière, Lyon 5e)

Saviez-vous qu’en pleine ville, sur la colline de Fourvière, dans le secteur de la Sarra, Lyon a eu une piste de ski ?! Et que cette piste avait son télésiège, son chalet ESF ou encore son éclairage pour des descentes en nocturne ?

A la recherche des traces de la ligne Saint-Paul – Fourvière – Loyasse…

Au tournant de l’an 2000, je cherchais des traces de l’ancien funiculaire / tram de Loyasse. Je me promenais en soirée avec une amie sur ce qui s’appelle de nos jours le « chemin du Viaduc ».

Une ambiance montagnarde

Par hasard, nous nous retrouvons à côté d’un chalet sur lequel est inscrit fièrement « ESF » avec le logo de l’Ecole du ski français. Sur la colline de Fourvière (hauteurs de Lyon 5e), ça parait assez surprenant. Mais pourquoi pas ! L’ESF a bien le droit d’installer ses bureaux où elle veut et pourquoi ne pas reprendre le style montagnard ? C’est cohérent avec son objet.

Néanmoins, la surprise s’accentue nettement lorsqu’on découvre un vieux panneau en bois où une ancienne inscription peinte, presque illisible, avertit le lecteur d’un quelconque danger… en évoquant le ski ! C’est alors confirmé. Il y avait bien du ski à cet endroit !

Pourtant, malgré le réchauffement climatique (qu’on évoquait déjà à cette époque lointaine), on imaginait difficilement de la neige en quantité suffisante et sur une période assez longue pour permettre de skier à Lyon (et justifier de telles installations). La clé de compréhension se situait à nos pieds. En fait, non, elle avait disparu ! Mais si on était passé quelques années plus tôt, on l’aurait eue sous nos pieds : il ne s’agissait pas de neige mais de revêtement synthétique…

Le lendemain, j’évoque le sujet avec mes parents. Ils se souviennent très bien de cette piste qu’ils ont pu fréquenter occasionnellement à la fin des années 1960 ou au début des années 70. Ils m’expliquent que pour des skieurs débutants, le revêtement n’était pas simple. Skier était d’autant moins évident qu’en cas de chute, la glissade provoquait des brûlures importantes (et/ou des déchirures de vêtements). On le conçoit aisément lorsqu’on réalise que par endroit, la pente avoisine 20% !

Un petit aperçu de la pente et du revêtement
Photo affichée directement depuis le site de la Bibliothèque de Lyon (avec ses sources)

La piste de ski de la Sarra : pouvoir skier sur la colline de Fourvière même quand il n’y a pas de neige !

Le haut de la piste avec le bâtiment de la station. Sous cet angle, on perçoit mieux la structure du revêtement.
Photo affichée directement depuis un article de Lyon Plus

Mes parents ne se souvenaient pas des dates précises d’ouverture et fermeture de la piste mais au fil du temps, cette curiosité un peu oubliée a resurgi. Ces dernières années, elle a fait l’objet de plus en plus d’articles. On retiendra notamment que la station a ouvert en 1964, sous la mandature de Louis Pradel, et qu’elle a été décidée sur proposition de l’adjoint aux sports de l’époque Tony Bertrand, sportif de haut niveau.

La période faste

« La piste de ski artificielle de La Sarra à Lyon / A 280 mètres d’altitude, la piste de ski artificielle de la Sarra a été ouverte aux lyonnais. »
Vidéo d’archive de l’INA tournée à l’origine pour l’inauguration de la station.

Pour plus de précisions sur l’historique, je vous conseille notamment un article du site « Stations fantômes » illustré par des photos très parlantes dont certaines sont en couleur ou, encore plus complet, la page dédiée du Progrès « Quand Lyon avait sa piste de ski« .

Vue d’ensemble de la piste de ski de la Sarra. A gauche, on trouve le bâtiment en haut de la piste tandis que le chalet est à droite de la photo, hors du cadre. Le cours d’eau qu’on aperçoit aux pieds de la Croix-Rousse est donc la Saône.
Photo affichée directement depuis le site de la Bibliothèque de Lyon (avec ses sources)
Une vue légèrement décalée par rapport à la précédente. Elle permet de situer le chalet.
Photo affichée directement depuis le site de la Bibliothèque de Lyon (avec ses sources)
Une piste de ski à Lyon en pleine ville ! Par comparaisons avec la photo précédente, on peut remarquer qu’il s’agit ici d’une portion destinée aux débutants car elle permet de « faire ses armes » sans se lancer sur la grande pente (qu’on aperçoit en arrière-plan) au milieu de tous.
Photo affichée directement depuis un article du site « Stations fantômes »

Il faut trouver un revêtement approprié !

A travers les différents articles retraçant l’historique et les péripéties technico-économiques, on apprend que ce loisir urbain original aura fermé en 1975, notamment pour les problèmes de revêtement « dangereux » évoqués plus haut (brûlures, voir doigts cassés en tentant de s’accrocher aux « losanges » lors d’une chute).

La fermeture de la station en 1975 semblait apparemment provisoire, le temps de trouver une solution au revêtement qui avait déjà dû être changé au moins une fois (et qui, au passage, était enfin passé au blanc). Pourtant, elle ne rouvrira jamais.

Reportage de l’Emission « Chroniques d’en haut » de France 3 présentée par Laurent Guillaume.

La piste abandonnée temporairement

Un tel lieu abandonné ne pouvait que faire plaisir aux « urbexeurs » (avant l’heure) ou aux pilleurs. On perd donc sa trace pour quelques années…

En 1988, une équipe de la municipalité se rend sur place et fait l’état des lieux dans la perspective d’installer dans le bâtiment en haut de la piste une « maison des sponsors ». Par chance, cette sortie fait de l’objet de photos pour Lyon Figaro et la bibliothèque de Lyon les partage désormais.

A cette époque (6 mai 1988), le télésiège est toujours présent. On peut voir au premier plan à gauche de la photo un panneau qui ressemble beaucoup à celui que j’ai vu une dizaine d’années plus tard (sans garantir qu’il s’agisse bien du même) ainsi qu’en arrière-plan, le chalet dans son état d’origine (inchangé lors de mon premier passage).
Photo affichée directement depuis le site de la Bibliothèque municipale de Lyon (sources)
Le bâtiment-vestiaire en haut de la piste avait vocation, à ce moment-là, à être transformé en « maison des sponsors ». Lors de mon premier passage, il avait disparu.
Photo affichée directement depuis le site de la Bibliothèque municipale de Lyon (sources)
Sans surprise, 13 ans après la fin de l’exploitation, le revêtement a subi les affres du temps !
Photo affichée directement depuis le site de la Bibliothèque municipale de Lyon (sources)
Le poste de contrôle du télésiège est envahi par la végétation (6 mai 1988)
Photo affichée directement depuis le site de la Bibliothèque municipale de Lyon (sources)
Vue d’ensemble de la piste de ski de la Sarra abandonnée. On retrouve le revêtement blanc, le télésiège jaune et on peut noter l’éclairage qui permettait des nocturnes. Sur la partie basse de la piste, la Nature semble avoir repris ses droits !
Diapositive affichée directement depuis le site de la Bibliothèque municipale de Lyon (sources)

Un abandon qui se poursuit…

Les installations demeurent. Cependant, trois ans plus tard, il ne reste plus grand chose. Le 5 mars 1991, le journal régional Le Progrès publie une photo.

Photo publiée dans les rétrospectives du journal Le Progrès sous le titre « En manque de neige, la piste de ski de la Sarra n’aura fait que subir la douceur du climat de la semaine / 5 mars – Archives Le Progrès » (photo 21/21 du lien)
Le photographe du Progrès réutilise en 1991 les mêmes accessoires (skis, chaussures et protection du télésiège) pour une vue en contre-plongée
Photo affichée directement depuis le site du Progrès (page dédiée « Quand Lyon avait sa piste de ski« )
En mars 1991, le journal régional Le Progrès publie une nouvelle photo de la piste de ski de la Sarra abandonnée.
Photo affichée directement depuis le site du Progrès
Avec cette prise de vue, on comprend aisément, d’une part, l’état de la station et de la piste en 1991 et, d’autre part, où on pouvait trouver facilement de quoi mettre en scène des accessoires pour les photos précédentes !
Photo affichée directement depuis le site du Progrès (page dédiée « Quand Lyon avait sa piste de ski« )

La fin de la piste synthétique et la transformation du site

En 1991, le bâtiment du haut de la piste est rasé, le télésiège est démonté et le site est nettoyé. Il est désormais intégré au parc des hauteurs et deviendra une piste de VTT.

C’est pourquoi lors de ma visite du tournant de l’an 2000, j’avais si peu d’indices pour comprendre qu’une piste de ski avait fonctionné à cet endroit. Avec le recul, je regrette un peu de n’avoir connu ni cette période de fonctionnement ni ce site d’urbex hors du commun !

De nos jours, le chalet est toujours là mais il a perdu son côté ESF
Photo affichée directement depuis le site « Rues de Lyon »

En décembre 2003 et 2004, de la neige est apportée par camion (oui, la pollution…) sur la piste de la Sarra pour la faire revivre quelques temps avec un téléski démontable.

Probablement la photo la plus parlante des événements de décembre 2003 et 2004 où la neige apportée par camion a permis de transformer temporairement la piste de la Sarra en véritable piste de ski.
Photo affichée directement depuis le site du Progrès (page dédiée « Quand Lyon avait sa piste de ski« )

L’accrobranche s’installe également sur le site.

Le temps des courses

Depuis les années 2000, des épreuves de courses à vélo (Lyon Free VTT) puis de course à pieds Lyon Urban Trail (à partir de 2008, puis sa déclinaison « LUT by night ») ne peuvent pas faire l’impasse de l’ancienne piste de ski ! En 2013, la piste confirme son caractère incontournable en devenant le lieu d’une course dédiée complètement folle : « l’ultra boucle de la Sarra ». Il s’agit simplement de monter puis redescendre la piste seul ou en équipe pendant 6h, 12h ou 24h… En tout cas, ce genre d’événements pourra se poursuivre pendant de nombreuses années sans crainte de problèmes techniques.

Pour résumer

En compilant les informations, voici quelques dates-clés pour ce site :

  • 1964 = ouverture de la piste de ski avec son bâtiment-vestiaire, son télésiège jaune, des candélabres et un chalet de l’ESF. Le succès est immédiat.
  • Malgré le succès, les coûts d’exploitation sont très élevés, notamment à cause du revêtement qui met à rude épreuve le matériel, provoque des brûlures et peut déchirer les vêtements en cas de chute.
  • 1973 = Le revêtement est remplacé par un nouveau de couleur blanche.
  • 1975 = Le nouveau revêtement ne résout pas les problèmes. La piste est fermée.
  • La fermeture s’éternisant, le site est visité et vandalisé.
  • 1988 = Des élus de la ville de Lyon se rendent sur place dans le cadre du projet de transformation du bâtiment-vestiaire en « maison des sponsors ».
  • 1991 = Finalement, ce qui reste de la piste, le télésiège et le bâtiment-vestiaire sont rasés. Le site est intégré dans le « parc des hauteurs ».
  • Le site va accueillir ensuite une piste de VTT de descente et un parcours accrobranche.
  • Depuis les années 2000, malgré les événements « Lyon neige » de 2003 et 2004, le site n’a plus de rapport avec le ski. C’est désormais un « spot » récurrent de différentes épreuves de course (« Lyon Urban Trail », « LUT by night » et « Ultra boucle de la Sarra »)

Webographie / sources

L’article du Progrès, le plus complet et avec des photos d’illustration de qualité : Quand Lyon avait sa piste de ski

Site des archives photographiques de la bibliothèques municipale de Lyon : http://numelyo.bm-lyon.fr/include/babelyo/app/01ICO001/

Les traces de la piste sont assez précises sur Google maps

Article du site « Stations fantômes » (qui possède de nombreux articles intéressants dont une pépite : il y a eu des téléskis dans les Monts du Lyonnais, à Larajasse) : Lyon – La Sarra

Lyon Plus : Douze ans de glisse sur la Sarra, la piste de ski sur la colline de Fourvière

« Patrimoine lyon » : La piste de la Sarra

‘L’Influx’ : Piste de ski de la Sarra : quand les Lyonnais dévalaient les pentes de la colline de Fourvière/

« Le Bonbon » : « Flashback : quand Lyon avait sa propre station de ski sur la colline de Fourvière« 

« Lyon neige » (organisateur des événements d’enneigement temporaire de la piste en décembre 2003 et 2004) : http://lyon.neige.free.fr/pages/la_sarra.HTM

Autre article promouvant l’événement de 2004 et faisant une rétrospective de la piste : http://www.lyonpeople.com/news/p6sarra04.html

« Vanupied » : Le parc des hauteurs à Lyon : VTT, ski et accrobranche

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.