Geek et carto

Solutions sonores pour guidage vocal à vélo sans écouteurs

Pour vos déplacements à vélo, vous voulez profiter du guidage vocal GPS à l’instar de ce qui existe pour les voitures ? Et vous vous inquiétez de la loi interdisant de circuler à deux-roues avec des écouteurs / oreillettes ? Bienvenue au club !

Préambule

Comme pour l’ensemble des articles de ce blog, je n’ai eu aucun contact d’aucune sorte avec les marques éventuellement citées. Le cas échéant, j’ai acheté sur fonds propres les produits utilisés. 

La loi a changé : pas d’écouteurs quand on se déplace !

Il est désormais interdit de circuler avec des oreillettes en conduisant un véhicule à volant ou guidon. Cette disposition est entrée en vigueur le 01/07/2015. Elle vise à limiter l’isolement que peut procurer la musique ou une conversation téléphonique alors qu’on se déplace sur l’espace public. ça s’applique donc aussi au vélo… Mais pas aux écouteurs intégrés dans un casque à la façon de ce qu’on trouve sur les motos. Partons du principe qu’on se refuse à acheter un casque moto (on a des principes…). Ou qu’on n’a pas envie de bricoler son casque vélo avec des écouteurs de casque moto (une quinzaine d’€uros), par exemple, parce qu’on n’en porte pas en ville… Dans ce cas, comment faire pour quand même utiliser un guidage vocal tel que proposé par Géovélo ou Google Maps en toute légalité ?

Solution 1 – Faire comme les jeunes.. et polluer !

Vous avez surement remarqué que la génération walkman/baladeur est largement dépassée au profit de la génération smartphone. La plupart de ces appareils peuvent atteindre un volume sonore élevé. Une des conséquences : certains s’en servent de haut-parleur mobile. ça rappelle les jeunes des années 1980 qui se déplaçaient avec leur radio-cassette sur l’épaule. Vous me direz peut-être que ce n’est pas le sujet. Vous n’aurez pas tort. On propose juste ici de faire comme eux le temps qu’on est sur le vélo. Après tout, pour diverses raisons, vous disposez peut-être d’un support pour attacher le smartphone au vélo, qu’il s’agisse d’un caoutchouc un peu perfectionné ou d’une pochette étanche anti-reflet. Dans ce cas, la solution la plus simple est bien sûr de se servir de son matériel et mettre le volume suffisamment fort pour qu’on puisse entendre les indications, même dans les secteurs les plus bruyants.

Solution 2 – Un haut-parleur externe

Imaginons que vous n’ayez pas de support et ne souhaitiez pas en faire l’acquisition. Autre hypothèse : le haut-parleur de votre ordiphone ne serait pas assez puissant. Au cœur de la circulation automobile, ça arrive… Vous me voyez certainement venir de loin : pourquoi ne pas se tourner vers des hauts-parleurs Bluetooth spécialement conçus pour vélo ? Pour un investissement dans les 35€, vous trouverez votre bonheur. Pour 15€ de plus, votre nouveau jouet fonctionnera même en kit mains-libres !

Une déclinaison innovante du concept est envisagée avec le projet Haiku. Il ajoute un écran au haut-parleur et permet à la fois un affichage dédié et une interaction. Même avec des gants. A suivre !

"<yoastmark

Solution 3 – Un guidage lumineux

Dans des milieux particulièrement bruyants ou simplement parce qu’on souhaite moins déranger les autres (intention louable), on peut être à la recherche d’alternatives. N’oublions pas qu’en terme de santé publique, le bruit en ville est un des fléaux du XXIe siècle. Un autre projet faisant appel au financement collaboratif mérite alors d’être cité : Smarthalo. Sans écran, il s’agit là de disposer d’un objet aux multiples usages : « traqueur » d’activités, éclairage, alarme et, pour ce qui nous intéresse ici, guidage visuel par codes couleurs.

Projet Smarthalo à financement participatif pour transformer son vélo en objet connecté et pas besoin d'écouteurs ! (image issue du site du projet)
Projet Smarthalo à financement participatif pour transformer son vélo en objet connecté et pas besoin d’écouteurs ! (image issue du site du projet)

Solution 4 – Le mini combiné Bluetooth

Si on est à la recherche d’une solution moins dédiée, plus polyvalente, je suggère un mini combiné Bluetooth. Comme son nom l’indique, il permettra de recevoir des appels sans toucher à son smartphone. On peut lui adjoindre un casque lambda pour disposer ainsi d’une solution alternative à une oreillette sans-fil ou un « kit piéton ». Mais pour  notre besoin ici, c’est plutôt la puissance  qui sera déterminante. Je me suis tourné vers le Sony SBH52, de la même marque que mon smartphone. Ainsi équipé, lorsque je mets le son au maximum, je n’ai aucun problème pour entendre les indications de mon téléphone, écouter de la musique ou passer un appel. L’investissement est significatif (70€ environ) mais son usage est nettement supérieur à toute autre solutions dédiée.

"<yoastmark

Conclusion

Certains questionnent la pertinence d’un loi interdisant les écouteurs pendant qu’on « conduit ». Dura lex sed lex ! Il me semble plus prudent de chercher une solution alternative que de s’obstiner, particulièrement si on souhaite profiter d’un guidage vocal GPS. Dès lors, à vous de choisir l’alternative que vous préférez au regard de vos contraintes : intempéries, vols à l’arrachée, environnement bruyant… On n’oubliera pas, évidemment, la plus frustrante des contraintes : le budget dont on dispose…

1 thought on “Solutions sonores pour guidage vocal à vélo sans écouteurs

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *