Geek et carto

Guidage vocal GPS pour vos déplacements à vélo

Pour vos déplacements à vélo, vous cherchez un guidage vocal GPS à l’instar de ce qui existe pour les voitures ? Suivez le guide…

Préambule

Comme pour l’ensemble des articles de ce blog, je n’ai eu aucun contact d’aucune sorte avec les marques éventuellement citées. Le cas échéant, j’ai acheté sur fonds propres les produits utilisés.  

Carte papier ? GPS de randonnée ou autre ? Pour quoi faire ?!

Pour se guider à vélo, on utilisait historiquement des cartes « papiers » et/ou des guides d’itinéraires. Par préférence ou par habitude, cet usage perdure. Tant mieux. Mais pour ceux qui ont l’habitude du smartphone et/ou peuvent avoir besoin d’un guidage au pied levé, une application numérique semble plus appropriée.

Sur ce blog, dans le cadre de randonnées, on s’est déjà intéressé à plusieurs approches liées à cet usage :

Or, c’est parfois pour des besoins utilitaires (domicile/travail, achats…) qu’on aimerait bien, comme pour les déplacements automobiles, pouvoir disposer d’un guidage vocal. Jetons tout d’abord un œil à ce qui se fait en déplacement à quatre roues avant de revenir au vélo.

Du côté des voitures

Il n’y a pas si longtemps, le GPS pour voiture était un appareil dédié. Il fallait donc l’acheter. Le coût global variait notamment selon si activait ou non l’option de mise à jour des cartes. Ces appareils fonctionnaient plutôt bien et proposaient un guidage efficace.

Aujourd’hui, le moindre smartphone permet d’accéder à des applications gratuites qui proposent ce type de fonctionnalité. Bien que le guidage soit moins abouti que sur les solutions dédiées, lorsqu’on dispose par ailleurs d’un tel appareil, l’avantage de la gratuité n’est pas négligeable.  Alors que le taux d’équipement en « téléphone intelligent » atteint en France en 2015 plus de 79% chez les 12-39 ans (cf. document ARCEP, page 22), pourquoi s’embarrasser d’un appareil dédié ? Notons également que de plus en plus de véhicules intègrent des ordinateurs de bord ouverts aux applications. Parmi elles, on trouve logiquement celles qui offrent la navigation embarquée.

Si ce n’est pas encore complètement fait, il y a fort à parier que les GPS routiers sous forme d’appareil dédié vont complètement disparaitre des voitures du grand public d’ici moins de cinq ans.

Un GPS dans un véhicule. Un usage en vie de disparition pour le grand public ?
Un GPS dans un véhicule. Un usage en voie de disparition pour le grand public ? (source : freeimages.com/Rotorhead)

Et chez les vélos ?

Même le cycliste qui ne prend jamais le volant n’ignore généralement pas ce qui est proposé aux automobilistes. Ainsi, s’il dispose lui aussi d’un smartphone, il est probable qu’il s’attende à trouver des prestations équivalentes pour ses déplacements en deux roues non motorisé. Mais de quoi parle-t-on ? Recherche d’itinéraire ? Suivi en temps réel de son déplacement en surimpression sur un trajet initialement prévu ? Guidage vocal « au pied levé » ? Je vous imagine derrière votre écran : « ouh là ! ça se complique ! » Mais non ! Partons des besoins pour aborder les cas de façon plus évidente.

Cas 1 – La recherche d’itinéraire simple

Description de la situation : Je m’apprête à enfourcher mon vélo pour me rendre à une destination et je cherche un itinéraire adapté.

Pour beaucoup, le premier réflexe sera peut-être Google Maps. Avantage : La couverture planétaire et, selon les cas, l’habitude d’utilisation de l’interface. Problème : les trajets proposés ne sont pas forcément adaptés au vélo. J’en veux pour preuve une expérience que je raconte en « anecdote bonus ». Comme déjà rappelé, je vous propose alors un(e) autre site/application qui, avec un support vélo, peut transformer votre smartphone en « GPS Nature » : ViewRanger. En termes d’ergonomie, on est cependant loin des sites/ applis comme Google Maps.

Autre solution intéressante : le site/application Géovélo. La démarche s’appuie sur l’open data. La start-up met à jour les informations d’openstreetmap en partenariat avec les collectivités territoriales (et d’autant plus facilement si elles se sont lancées dans l’open data). Son site/appli vient ensuite piocher les informations pour proposer une recherche d’itinéraire selon trois profils (débutant, intermédiaire, expert). Dans la plupart des agglomérations qui disposent d’un système de vélos en libre-service, vous pourrez même choisir de voir l’itinéraire proposé soit avec votre propre vélo ou en utilisant les vélos en libre-service. Dans ce cas, plus concrètement, vous voyez apparaître en pointillés le trajet à faire à pieds pour rejoindre votre station de départ (y compris l’état de disponibilité des vélos/places à cette station) et même chose à l’arrivée. Une solution à découvrir d’urgence, surtout qu’elle possède d’autres atouts. On y reviendra !

Gagnant pour la recherche d’itinéraire : Géovélo

Autres solutions évoquées : Google Maps (répandu mais pas systématiquement pertinent pour le vélo) et ViewRanger (interface moins pratique et agréable que les autres challengers)

Capture d'écran du site Géovélo le 19/06/2016 : une interface assez proche de ce qu'on connait chez d'autres mais simple et claire. L'application propose notamment le guidage vocal.
Capture d’écran du site Géovélo le 19/06/2016 : une interface assez proche de ce qu’on connait chez d’autres mais simple et claire. L’application propose notamment le guidage vocal.

Cas 2 – La recherche d’itinéraire avec guidage visuel et vocal

Description de la situation : Comme dans le cas 1, je m’apprête à enfourcher mon vélo pour me rendre à une destination et je cherche un itinéraire adapté. Mais je souhaite, en plus, être guidé en direct, comme le font les GPS pour voitures. Et, pour plus de sécurité, je cherche en particulier un guidage vocal.

Là aussi, Géovélo donne des résultats plus pertinents que Google. A essayer d’urgence ! Pour trouver comment en profiter sereinement à vélo, rendez-vous sur l’article dédié.

Cas 3 – Préparer à l’avance un itinéraire et s’assurer visuellement qu’on le respecte bien

Description de la situation : Je prépare une sortie (ou un voyage) à vélo. Je souhaite peaufiner à tête reposée un itinéraire que je m’efforcerai de respecter une fois sur le terrain.

Les adeptes de Google Maps chercheront peut-être à bricoler une carte sur « My Maps » avant de lancer le guidage.  La solution n’est pas satisfaisante car elle implique notamment une consommation importante de données. Elle réduit donc fortement l’autonomie de l’appareil tout en supposant une connexion « data » (3G, 4G…) correcte. Pour ce genre de besoin, la meilleure solution que je connaisse est le passage par Viewranger. Les raisons : notamment la faible consommation de batterie mais aussi la diversité des fonds de carte disponibles tant pour préparer l’itinéraire qu’au moment de la consultation. Pour plus de détails, je vous renvoie à l’article consacré à l’utilisation de son smartphone en « GPS Nature ».

Gagnant pour le suivi d’itinéraire préétabli : Viewranger

Capture d'écran du site Viewranger le 19/06/2016 : une interface un peu ancienne mais des fonctionnalités nombreuses et particulièrement utiles pour les sorties Nature. Pas de guidage vocal.
Capture d’écran du site Viewranger le 19/06/2016 : une interface un peu ancienne mais des fonctionnalités nombreuses et particulièrement utiles pour les sorties Nature. Pas de guidage vocal.

Cas 4 – Préparer un itinéraire à l’avance et s’assurer qu’on le respecte en étant guidé vocalement

Description de la situation : Je prépare une sortie (ou un voyage) à vélo et je souhaite peaufiner à tête reposée un itinéraire que je m’efforcerai de respecter une fois sur le terrain grâce au guidage vocal. J’ai identifié ce besoin en me retrouvant à l’été 2014 en fâcheuse posture. Si vous êtes curieux, les détails sont dans « l’anecdote bonus » avec les raisons qui m’ont amené à emprunter en pleine nuit une 2×2 voies… Je prévois de retourner dans le même secteur et dans les mêmes conditions cet été. J’aimerais pouvoir éviter ces mésaventures grâce au guidage vocal d’un itinéraire que j’aurai préparé à l’avance.

Malheureusement, je n’ai pas encore trouvé de réponse gratuite à ce besoin. Au moins une appli payante propose ce service : Locus Map Pro GPS randonnée. Même si elle est proposée également en version gratuite, il semble nécessaire de passer à la caisse pour profiter du recalcul de l’itinéraire et de certaines cartes. Disponible à date pour 7,50€, ce n’est pas un investissement lourd. Certes. Mais on en est tellement proche avec les services gratuits ! Je vois deux pistes pour y arriver en partant des applis citées précédemment :

  • Dans Viewranger : ajouter le guidage vocal (et, éventuellement, améliorer la qualité visuelle de l’interface)
  • Dans Géovélo : ajouter la possibilité d’enregistrer des itinéraires dans son compte pour les suivre plus tard et en importer d’autres (au format GPX en particulier)

En attendant, à vous de voir la solution qui correspond le mieux à votre besoin et votre consentement à dépenser ou non les quelques €uros requis par Locus Map Pro GPS randonnée.

Conclusion

Si on souhaite éviter les solutions dédiées, force est de constater qu’il n’y a pas d’application smartphone gratuite permettant un guidage GPS rassemblant l’ensemble des fonctionnalités qu’on peut trouver pour les déplacements automobiles (notamment le guidage vocal sur un itinéraire préenregistré). Cependant, d’autres solutions existent et on peut aussi profiter en tant que cycliste de l’assistance au déplacement que procure le smartphone !

7 thoughts on “Guidage vocal GPS pour vos déplacements à vélo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *